Le 10 juin : on se souvient de l’Immortel du 10 juin 1944.

Né à Valence le 20 février 1909, René ROUX utilise opportunément son activité professionnelle d’artisan soudeur et de réparateur de machines agricoles pour se déplacer à moto dans la Drôme occupée. Il se rend principalement dans les secteurs de l’Herbasse, du Vercors et du Diois. Engagé volontaire dans la Résistance, le Réseau Electre-Bouleau le charge en tant qu’Officier de renseignement à partir du mois de mai 1943, de la recherche d’emplacements appropriés au profit des « opérateurs radio clandestins ». Il est rattaché à une Unité combattante de la Résistance Crestoise et il assure des liaisons clandestines jusqu’à Lyon.

Au cours de ses déplacements, il transporte aussi des armes et des munitions dissimulées dans les sacoches de sa moto.

Le 8 juin 1944, au retour d’une mission, le Résistant est arrêté par la milice rue Victor Hugo à Valence. Il est aussitôt conduit à l’école du Palais puis rue Jonchère où il est interrogé. Torturé par les miliciens, il subit des interrogatoires qui s’accompagnent de violences. 

Malgré tous les sévices, René Roux ne parle pas. Il est placé en cellule sans nourriture et sans boisson.

Deux jours plus tard, les miliciens de Valence n’ayant pu obtenir aucune information le jettent dans une voiture en lui disant « à Lyon, il y a des spécialistes qui te feront parler ». 

Au cours du transfert, la voiture s’arrête au lieudit Les Sablières à l’entrée de St Symphorien d’Ozon. Il est sommé par miliciens de descendre de voiture, le force à marcher devant eux et l’abattent lâchement en lui tirant dans le dos. 

Neuf balles atteignent cet homme qui s’écroule aussitôt. L’exécution semble fatale. Trois balles au niveau de la tête, une à l’épaule, une autre au bras et dans les reins. Après le coup de grâce qui arrache l’œil gauche du supplicié, les bourreaux déguerpissent, le laissant pour mort. 

Pourtant, sous une pluie fine, René Roux reprend conscience. Il est découvert par une riveraine accompagnée de son chien. L’alerte est donnée. Devant l’état du blessé, la pharmacienne le fait transporter discrètement chez le docteur qui lui prodigue les premiers soins tandis que le curé lui administre les derniers sacrements. Depuis Vienne, le blessé est transporté en cachette jusqu’à Lyon où il est soigné clandestinement par des professeurs. 

René Roux est sauvé miraculeusement. Mais il continuera de souffrir. Les séquelles de ses blessures engendreront un lourd handicap physique.

Au cours des années qui ont suivi la Libération, René Roux a été décoré :

De la Médaille de la Résistance Française, de la Croix de guerre avec palme, de la Croix des Combattants Volontaires de la Résistance et de la Médaille britannique George, pour acte de bravoure.

Il est fait chevalier de la Légion d’honneur à titre militaire en 1949, officier en 1964 et promu Commandeur dans l’Ordre de la Légion d’Honneur en 1976.

En juin 1996, les Anciens Résistants lui rendent un nouvel hommage en l’accompagnant jusqu’à sa dernière demeure.

« C’est, à Cliousclat, que mon père aimait venir se reposer l’été, le
village lui rappelait une période de sa vie de résistant ». Claudine Roux Mirabeau, sa fille, ancienne directrice de l’école de Cliousclat.
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Le 10 juin : on se souvient de l’Immortel du 10 juin 1944.

Reprise des balades de l’Association Am’Our 26.

Les beaux jours sont là ! Se reconnecter à la nature et faire une pause vitalité.Sophro-Balade : une activité aux multiples bienfaits. Animée par Albert Marnas – Sophrologue Lundi 15 juin 2020 de 9 H 30 A 11 H 30 (horaires d’été).

Mirmande – balade de la source St Lucie

Expérimenter la sophrologie en pleine nature par la pratique de la marche (à la portée de tous, en toute sécurité sur des sentiers balisés). Cette activité allie des activations respiratoires variées, ainsi que des assouplissements musculaires permettant d’évacuer les tensions. Elle active et stimule l’énergie vitale.

Rendez-vous le lundi 15 juin à 9 h 30 sur le parking de l’église St Foy en haut du village.

Équipement conseillé : une tenue adaptée en fonction de la température, une paire de bâtons de marche, des chaussures légères de petite randonnée.

Calendrier des prochaines sophro-balades : samedi 27 juin à Eurre, samedi 4 juillet à Marsanne, samedi 18 juillet aux grottes de la Jaubernie Coux (Ardèche). Inscription au 07 67 82 71 39 ou par mail : albert.marnas@alma-sophrologie.fr www.alma-sophrologie.fr

Source Ste Lucie Mirmande
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Reprise des balades de l’Association Am’Our 26.

Edicule à l’honneur

L’édicule de Cliousclat à l’honneur dans la revue de l’Ordre des Architectes Auvergne Rhône Alpes

Publié dans Environnement, Fêtes, Vie locale | Commentaires fermés sur Edicule à l’honneur

René ROUX, un résistant qui aimait Cliousclat.

Claudine Roux Mirabeau, fille de René, le « mort-vivant », fusillé le 10 juin 1944 et décédé le 1erjuin 1996, raconte.

C’est ici, à Cliousclat, que mon père aimait venir se reposer l’été, le village lui rappelait une période de sa vie de résistant  se souvient sa fille Claudine, ancienne directrice de l’école de Cliousclat.  Mon père, René Roux, était artisan soudeur et avait un atelier de réparation de machines agricoles à Valence. Entré dans la Résistance en 1943, il parcourait à moto la région du Vercors, du Diois, de l’Herbasse, assurait les liaisons entre Crest et Valence, se rendant aussi à Lyon où il prenait des ordres pour l’Intelligence Service. Il faisait partie du réseau Electre-Bouleau et transmettait, entre autre, les messages destinés à Londres par un poste radio qui émettait de chez Marcelle Rivier à Mirmande.  Le 8 juin 1944, revenant d’une mission qu’il avait réalisée pour le Commandant Pons, il est arrêté  sur sa moto par la Milice Avenue Victor Hugo à Valence. Elle l’emmène rue Jonchére où il est soumis à un violent interrogatoire et est torturé. N’obtenant aucune information, les miliciens le placent en cellule sans nourriture ni boisson. Deux jours plus tard, le 10 juin 1944, ils le transportent en voiture pour le transférer à Lyon en lui disant « là- bas il y a des spécialistes qui te feront parler. « . Mais à l’entrée   de St Symphorien d’ Ozon  (Isére),  ils s’arrêtent au lieu- dit « Les Sablières ». Là, ils lui disent d’avancer et tirent avec leurs revolvers. Neuf balles atteignent mon père : cinq dans la figure, une au bras, une à l’aine, une à l’épaule, une dans les reins et le coup de grâce à l’œil. Laissé pour mort, une pluie fine le ranime, il rampe jusqu’à la route où une dame le trouve moribond. Celle-ci alerte la pharmacienne de St Symphorien d’Ozon, madame Cinelli, dont le mari médecin lui prodigue les premiers soins. Un curé vient lui administrer les derniers sacrements. Il est transporté en secret à Vienne puis à Lyon où il est soigné clandestinement par des médecins et des grands professeurs. Il est sauvé !

 Mon père, a été décoré de la Croix de guerre avec palme, de la médaille de la Résistance. Les Anglais lui ont décerné la « George Medal » pour acte de bravoure et il a été élevé au grade de Commandeur de la Légion d’Honneur.

 Il y a 76 ans, le 8 juin 1944, il est arrêté à Valence, revenant d’une mission à moto. 
Le Général Cochinard, décore René Roux « l’immortel ».
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur René ROUX, un résistant qui aimait Cliousclat.

Ouverture officielle de l’Atelier de couture à Cliousclat.

Sandrine Lacorte, est arrivée sur la commune de Cliousclat en 1982, à l’âge de 6 ans. École primaire à Cliousclat et Mirmande, collège de Loriol pour en suite accéder au CAP BEP et Bac pro artisanat et métiers d’art (couture). C’est donc comme couturière qu’elle avait prévu l’ouverture de son atelier de couture le 16 mars ! Confinement oblige, l’atelier s’est ouvert cette semaine. 

Sandrine est présente à son atelier, tous les lundis, mardis, mercredis et vendredis de 9 h à 12 h. Sur rendez-vous (contacter Sandrine au 06 37 08 84 29 ou par email à sandrinelacorte@gmail.com). Les après-midis, Sandrine, se déplace chez l’habitant dans un rayon de 15 kms. Une boîte de dépôt, se trouve à l’entrée de l’atelier.

Atelier de couture, pour les retouches de vêtements, d’ameublement (ourlets rideaux, coussins…) et repassage.

Sandrine confectionne aussi des masques (lin/flanelle, 2 ou 3 couches, lavables à 60°C).

Atelier de couture situé 471 grande rue Cliousclat (entrée nord de la mairie, Le Gier Maison Rouby).
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Ouverture officielle de l’Atelier de couture à Cliousclat.

Le marché du Coin, c’est reparti en 2020 !

La 5ème saison du Marché du Coin reprendra le jeudi 11 juin.

La fringante équipe du Marché du Coin annonce la présence de 25 producteurs et artisans locaux ; légumes, fruits, fromages de chèvre, maroquinerie, créations textiles, vins, confiture, sels, spiruline, accras de faisans, smoothies, bijoux..

Même fréquence (2eet 4ejeudi de juin à septembre), même lieu (parking sous l’Alandier), même heure (dès 17 h 30), même esprit mais pas encore tout à fait la même ambiance… 

Pour ce premier marché, l’équipe du MdC ne mettra pas en place les tables de pique-nique et il n’y aura pas de concert. Elle espère que dans la suite de l’été ce sera possible.
Sens de circulation, distances, gel, masques… toutes les mesures nécessaires pour rassurer tout le monde tout en restant simples et joyeux !

Le port du masque est conseillé. L’entrée du Marché se fera depuis la route de Mirmande, l’accès par le village sera fermé. Du gel hydro alcoolique sera disponible à l’entrée. Les producteurs manipuleront les produits et les déposeront dans vos paniers. Si cela est possible pour vous et les producteurs, privilégiez les paiements par carte bancaire. 

Inauguration du premier Marché du Coin le 9 juin 2016, par Bertrand Delalle, maire et l’équipe du MdC.
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Le marché du Coin, c’est reparti en 2020 !

Réouverture de la poterie Lobélia.

Depuis le 11 mai, Muriel Dubourgeat est prête à accueillir les visiteurs en appliquant bien entendu les gestes barrières.

Muriel, espère que le rayon de 100 km va évoluer bien au-delà. 50% de ses ventes se font généralement au cours de marchés éloignés (annulés cette année) et également par les balades des amoureux de la poterie venant de loin, de l’étranger même, pour visiter Cliousclat haut lieu de la poterie de terre vernissée, dans les 3 ateliers du village.

Muriel a créé Lobélia en 2005, en s’orientant vers la terre vernissée par amour de la couleur. Elle crée des formes simples, pichets, bols, saladiers qu’elle illustre d’un pinceau léger avec des couleurs aux tons pastel, décor floral et gai.

1501 Route de Loriol. Le Dessus des Baruelles 26270 Cliousclat

Ouvert tous les jours de 10 à 13 h et de 14 h à 19 h.

Tél. 04 75 63 12 02

:Magasin et atelier, entrée libre. 
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Réouverture de la poterie Lobélia.

La Boutique de la Fabrique de Poteries ouvre ses portes.

La boutique ouvre à nouveau ses portes, le samedi 16 et dimanche 17 mai. Elle en fera de même pour le long week-end de l’Ascension, du jeudi 21 mai au dimanche 24 mai, et enfin pour le week-end de Pentecôte, du samedi 30 mai au lundi 1er juin.
En accord avec le personnel de la SCIC, il a aussi été décidé d’ouvrir l’atelier à compter du mardi 2 juin, pour une première période probablement alternée entre les quatre employés de l’entreprise. C’est une nécessité, pour tenter de passer l’été 2020 dans les meilleures conditions possibles, préparer et préserver un avenir qui s’annonce difficile.

Beaucoup d’interrogations sur la fréquentation, sur le redémarrage des ventes à la boutique, seule source de revenus pour la Fabrique.

Les amoureux de la poterie de terre vernissée, espèrent tous un soutien de la clientèle locale, départementale, régionale. La poterie n’est pas un achat de première nécessité, mais un coup de cœur, qui peut aussi apporter beaucoup en cette période inédite…

10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h pour la boutique et le musée.Contacter le 04 75 43 60 39 pour plus d’informations.
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur La Boutique de la Fabrique de Poteries ouvre ses portes.

Atelier de couture à Cliousclat.

Sandrine Lacorte, est arrivée sur la commune de Cliousclat en 1982, à l’âge de 6 ans. École primaire à Cliousclat et Mirmande, collège de Loriol pour en suite accéder au CAP BEP et Bac pro artisanat et métiers d’art (couture). C’est donc comme couturière qu’elle avait prévu l’ouverture de son atelier de couture le 16 mars ! Confinement oblige, l’ouverture se fera le 11 mai en prenant RENDEZ-VOUS pour les retouches de vêtements, d’ameublement (ourlets rideaux, coussins…) et repassage. Sandrine confectionne aussi des masques en coton (plus confortables par temps chaud) 3 couches, lavables à 60°C). Pour s’en procurer, contacter Sandrine au 06 37 08 84 29 ou par email à sandrinelacorte@gmail.com.Les masques sont à retirer, sur rendez-vous, à son atelier de couture situé 471 grande rue Cliousclat (entrée nord, Le Gier Maison Rouby

Publié dans Non classé, Vie locale | Commentaires fermés sur Atelier de couture à Cliousclat.

Campagne de stérilisation de chats errants à Cliousclat

Un couple de chats non stérilisés peut avoir jusqu’à 20000 descendants en à peine 5 ans

Depuis plusieurs années, la question des chats errants sur la commune est évoquée au conseil sans avoir pu trouver de solution concrète. Les vétérinaires sollicités acceptaient de faire des tarifs préférentiels sur les stérilisations mais il fallait se charger du piégeage et transport des animaux et surtout assurer au vétérinaire un volume d’opération suffisant pour que l’opération ne lui coûte pas. Nous avons ces dernières semaines réussi à mettre en place une campagne de stérilisation des chats errants sur la commune de Cliousclat.

Un accompagnement par une association locale et une convention avec 30 millions d’amis

Une famille d’amoureux des chats qui assure le gite et le couvert à de nombreux chat.te.s errant.e.s nous ont mis en relation avec une association saulçoise qui nous a accompagnés dans les démarches de conventionnement avec l’association 30 millions d’amis afin que nous ayons un véritable cadre d’action. Le refuge « Les petites patounes  » assure la technique et organise pour nous la pose des pièges, le transport chez le vétérinaire partenaire et rapporte les chat.te.s stérilisé.e.s et identifié.e.s sur le lieu de la capture.

L’association « 30 millions d’amis » à qui nous avons adressé une demande de convention devrait prendre en charge 50% des frais de stérilisation, les 50 % resteront à charge de la collectivité. Les tarifs pratiqués par les vétérinaires partenaires s’élèvent à 80€ pour une femelle et 60€ pour un mâle. Les chats seront identifiés au nom de l’association, ils deviendront officiellement des chats libres.

Pourquoi une telle campagne à Cliousclat ?

Les bénéfices de la stérilisation des chats errants sont multiples : limiter les nuisances visuelles, sonores et olfactives, limiter les risques sanitaires, limiter la population des refuges et fourrières et éviter des euthanasies.

Dès réception de la convention avec 30 millions d’amis, nous organiserons un piégeage au village et dans le périmètre du point propre de la Combe Bacha. Remontez en mairie les lieux où une capture vous paraîtrait nécessaire, nous aviserons avec le refuge sur les possibilités de pose de trappes. Bien sûr, nous vous informerons des dates afin que vos chat.te.s soient gardé.e.s chez vous ou soient bien identifiables (collier). Pour rappel, l’identification des animaux domestiques est obligatoire.

Cette campagne n’a pas pour but de stériliser les chats appartenant à des familles, en cas de difficultés financières pour stériliser vos animaux, prenez contact avec le secrétariat de mairie, nous recherchons des aides possibles au financement de ces opérations.

Publié dans Citoyenneté, Environnement, Vie locale | Commentaires fermés sur Campagne de stérilisation de chats errants à Cliousclat