Resto du coeur Bilan

Aide mémoire de Régis Manceaux, responsable du canton :

Agrandissement : 8 m2 de bureau pour améliorer l’accueil pour l’aide à la personne

14 m2 pour agrandir le vestiaire adultes

Bilan succinct de la campagne 2015/2016

  • 193 familles inscrites (+10) (5,5%)
  • 455 (+13%) adultes ; 16 bébés de 12 à 18 mois(=)
  • 32737 repas servis (26197) (+25%)
  • 125 cadeaux de Noel ;
  • 10 communes concernées

 

Bilan campagne d’été (en cours)

  • 75 familles inscrites (+ 2,75%)
  • 149 adultes  (+ 8,4%) ; 14 bébés de 0 à 18 mois.
  • 10920 repas servis.
  • 10 communes concernées.
  • 9425 Kg en ramasse depuis le 1er janvier
  • Prêt de vêtements de skis : Lettre aux écoles et aux deux USEP
  • Bibliothèque : a très bien fonctionné plus de 300 livres prêtés
  • Coiffure : 43 rendez vous, avec le CFA
  • Beaucoup de rendez vous en écoute et soutien dans les problèmes financiers (1 dossier de surendettement)
  • Plusieurs aides juridiques (plutôt des conseils que des aides)
  • Aide à la personne : alphabétisation n’a pas bien marché ; inconstance dans la présence des personnes accueillies.
  • Allocution de Denis Forel coresponsable  

Nous voilà donc une fois de plus réunis pour un bilan des campagnes écoulées, pour envisager celles à venir et pour remercier ces chers bénévoles qui accueillent si admirablement la misère induite par un système économique qui marche sur la tête. Mais cette année, je ne parlerai pas du recul de l’accès aux soins.  Je ne parlerai pas des discours menteurs qui veulent encore et toujours faire croire qu’on vit mieux avec les aides sociales qu’en travaillant. Toutes les études sérieuses disent le contraire mais comme il est tentant et facile de considérer les plus démunis comme responsables de leur situation. Je ne parlerai pas de l’augmentation du FMIC. J’ai bien dit du FMIC. Le FMIC, c’est la Fortune Minimum pour Intégrer le Classement des 500 plus riches Français. Elle est en hausse constante. Je ne parlerai pas non plus de la pauvreté croissante qui l’accompagne et de l’incapacité des politiques  successives à la combattre.

Cette année, comment ne pas évoquer ce qui se passe devant  notre porte, à Allex.

En cette période de campagne électorale, où l’on  commence à entendre tout et surtout n’importe quoi, je crains que la récupération politique et la peur entretenue sciemment par certains priment sur la réflexion, que le populisme et les instincts les plus bas ne triomphent et que les plus défavorisés n’en fassent encore plus les frais. La République dans la Drôme serait-elle si fragile qu’elle vacille avec l’arrivée de 50 personnes, dans un centre dédié. Ces personnes fuient la guerre et son cortège de morts, de viols, de tortures. Oublierait-on le troisième terme de notre devise républicaine : la Fraternité ?

Alors, cette année encore, comme depuis 31 ans,  Aux Restos du Cœur, nous essaierons de donner un peu de fraternité à ceux qui, parce qu’ils n’ont pas d’autres solutions, viendront nous voir. Aux Restos, l’accueil sans conditions est la règle.  Nous accueillons ceux qui sont très pauvres et ceux qui le sont  un peu moins,  ceux qui sentent bon ou pas, ceux qui ont des papiers ou pas, ceux qui ont un pays où pas. Et nous continuerons, comme le dit Axelle Brodiez Dolino, chercheuse et historienne au CNRS, nous continuerons à « briser le cercle vicieux, sociétal , des mentalités,  des idées fausses sur les pauvres et la pauvreté qui engendrent un regard social hostile et dès lors, des fractures sociales,  économiques,  culturelles et politiques, qui elles mêmes entretiennent des attitudes délétères.  La solidarité ne saurait donc être une utopie facultative. Devoir social, elle est aussi une attitude rentable (économiquement mais aussi politiquement, en atténuant ressentiments et extrémismes) une attitude qui rend possible le vivre ensemble. Et les millions de bénévoles de France montrent qu’on peut même prendre du plaisir à forger une société de demain plus harmonieuse et apaisée ».

image003image005

 

 

22 septembre 2016

AG Restos du Coeur Livron

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.