Des vœux empreints de gravité.

Plus de 100 personnes étaient réunies à la salle des fêtes pour assister aux vœux du maire Bertrand Delalle et de son conseil.

L’occasion pour le maire de faire le point sur l’année écoulée, en saluant notamment toutes les associations locales, et le CCAS qui œuvrent  pour le « bien vivre ensemble » au village.

Il a aussi remercié les agents communaux, Isabelle, Marie, Dominique, Mathieu, Vincent et tous les élus pour le travail portant sur l’organisation de la vie communale.

2018 a été une année de transition, sans grand programme à voir le jour, à part la réfection du plafond du temple, le mur du cimetière, un nouvel éclairage en cours, comme aussi l’adressage qui se termine (grâce à Gilbert Chareyron qui a organisé et suivi les travaux).

Pour 2019, 2 gros morceaux : la 2etranche des travaux de la Poterie et le lancement des 14 logements sociaux locatifs avec les contributions du département, de la CCVD et de la région.

Mais une année empreinte de gravité, avec le mouvement des gilets jaunes ; ce mécontentement qu’il faut entendre. Mais comment y répondre ? Pas par le mépris et le dédain. Le Président et son équipe ont enfin fini par le comprendre. Peut-être, le Grand Débat Public permettra de renouer le dialogue ? Les Maires tant ignorés, méprisés (la dotation globale de fonctionnement de Cliousclat a été diminuée de 40% entre 2014 et 2018) sont maintenant sollicités ; mais sans méthode proposée ! Pour autant, pour ne pas pénaliser les administrés et leur permettre de s’exprimer, un cahier de doléances est à la disposition en mairie.

Année de gravité avec la montée dans le monde, des extrémismes, qui incitent la haine, la violence et fragilise la démocratie.

Gravité aussi avec le plus gros problème pour lequel il y a urgence absolue : le dérèglement climatique de la planète. On va dans le mur ; la très grande majorité  des scientifiques le disent, le répètent, mais rien ne bouge !

Il faut donc qu’à Cliousclat, nous soyons, forts et solidaires pour combattre ces maux, à notre échelle.

This entry was posted in Citoyenneté, Conseil municipal. Bookmark the permalink.

Comments are closed.